À vendre : Chaussures de bébé, jamais utilisées.

C’est par ces mots sibyllins que les ventes étaient annoncées par voie de petites annonces dans la presse. Mais en fait de chaussures de bébés, c’est de très grandes quantités d’armes de guerre qu’il est question.
Une enquête internationale de longue haleine dans les milieux régionalistes de toute l’Europe a permis de mettre au jour cet immense trafic menaçant de déstabiliser politiquement tout le continent. Le plus grave ? La tête de cette opération serait à chercher du côté du Washington. Des documents informatiques découverts par les enquêteurs pointeraient en effet l’implication directe de leurs services,
avec l’appui logistique de leurs bases militaires en Allemagne.
Après l’affaire des prisons secrètes et les révélations d’Edward Snowden, ce nouveau scandale sur les activités occultes des États-Unis en Europe provoquent une crise diplomatique de premier ordre, en pleines négociations pour la finalisation du Marché Commun entre les deux blocs.