Parenthèses

Une parenthèse laissée ouverte crée une tension insidieuse dont on ne se débarrasse jamais <img src=  «unfinishedtales.jpg »/>.
On se libère de bien des choses mais on ne se libère jamais du <a href=  «wikipedia.org/manque »>  manque </a> .

On se contente bien de choses <em> bancales </em>,  voire même absurdement <b> disproportionnées <b> mais tant que la satiété restera inatteignable, nous subsisteront en tant qu’êtres

p{font-family: »Times New Roman » } suffisants ou

p{font-family: »comic sans » }  ridicules.

Que reste-t-il dont à chérir ? <ul> Le système ne répond plus à mes appels <link rel=« amour » media  =« femme/css » href= « scarlettjohansson.css » />

Error 404 Page not found. ( Broken link).

Les liens sont rompus. L’humain < !—sensible> et l’insensible < !—l a machine> ne sont plus qu’un et je suis tout seul.

Ce sont dans ces moments où l’on attend sa propre exécution que le manque se ressent. Fin de liste </ul>.

Peloton d’exécution. Rébellion contre le nouvel ordre. Deux balles dans le buffet </body>

, une dans la tête </head>.

</story>